Image: à gauche, période de consommation maximum / à droite, il y a quelques semaines, presque un an de sobriété.

Kelly Fitzgerald est comme beaucoup de gens, avec une vie sociale, et bien remplie. Cependant, tout a changé le 6 mai 2013 où elle a décidé de prendre son dernier verre d’alcool.

3. L’alcool n’était plus une fête pour moi

J’ai essayé pendant des années de modérer ma boisson. « Je ne vais en boire que deux, bon, trois, juste le week-end ». Ca n’a jamais marché et j’ai finalement compris pourquoi – Je ne supporte pas l’alcool. Ca a commencé pour moi comme une distraction sociale il y a des années. Mais l’année dernière, j’ai pris conscience que ce n’était plus amusant du tout. En réalité, c’était à la base de tous mes problèmes. Des choses horribles m’arrivaient quand je buvais et j’aurais dû décider d’arrêter bien plus tôt que je ne l’ai fait.

4. Je peux gérer ma vie

Lorsque je buvais régulièrement, ma vie était un gâchis et je me sentais à l’aise comme ça. J’ai passé les premiers jours terrifiants sans alcool à me battre, et même les premiers mois, et maintenant, ça me paraît normal d’être sobre. J’en suis si heureuse. Lorsque des mauvaises choses m’arrivaient dans le passé, je sentais toujours que c’était comme la fin du monde et boire était ma réponse à tout. Maintenant, je me sens mieux préparée si quelque chose devait arriver, et je suis capable de le gérer d’une façon saine. De plus, moins de mauvaises choses me sont arrivées depuis que j’ai arrêté l’alcool qui en fait était la cause de beaucoup de problèmes dans le passé. Je me sens maintenant dans le présent, et pleine de gratitude chaque jour.

5. Je mérite d’être aimée

Je vous assure que j’ai saboté mes relations romantiques pendant très longtemps. Pourquoi ? Eh bien, cela pourrait prendre des années à comprendre, mais je sais que l’alcool contribuait à entretenir ce problème. Cela soutenait, encourageait et justifiait les mauvaises décisions de toutes sortes, spécialement celles concernant les hommes. Ce que je n’avais pas compris avant de m’arrêter de boire, c’était que je suis capable d’entretenir une relation normale et en fait, j’ai compris que je mérite d’être aimée. Voyez-vous, dans ma pensée, puisque j’étais lamentable, c’était normal que je me trouve dans une relation lamentable. Maintenant, je comprends que c’est une façon insensée de penser. J’ai la chance d’être dans une relation saine et amoureuse, avec un homme merveilleux qui m’a aidée à me montrer que je mérite tout l’amour du monde et je commence enfin à le croire.




YOUR REACTION?

Facebook Conversations